Le jour où j’ai laissé mon enfant à une babysitter

Catégories Découverte, Vie de maman

Aujourd’hui j’ai envie de te raconter un souvenir qui remonte à quelques années. J’y repense assez souvent car à chaque fois que je dois confier mes enfants à une babysitter, j’ai une petite appréhension.

Je suis sûr que si tu as des enfants il t’est arrivé la même chose. Tu vois de quoi je parle ? Ce sentiment d’être une mauvaise mère qui abandonne son enfant.

Bien sûr au fond de moi je sais que je suis une bonne mère, que j’aime mes enfants et qu’ils m’aiment en retour. Mais la première fois qu’on franchi la porte de chez soit en laissant les enfants avec la babysitter et bien on a une boule au ventre.

Il y a plusieurs raisons qui peuvent vous pousser à faire garder vos enfants. Ça peut être pour une soirée resto, pour aller chercher les enfants à l’école quand on travaille, etc…

Pourquoi faire appelle à une babysitter ?

Pour ma part la première fois c’était parce que j’avais besoin de sortir avec mon mari sans enfant. C’était son anniversaire et je dois avouer que depuis la venue au monde de notre premier enfant, l’intimité avait pris un petit coup (si une de vous ose dire « ah non chez nous ça n’a pas été le cas » je la flingue…). Ayant un mari aussi gourmand que formidable, et dieu sait qu’il est exceptionnel, je lui ai fait la surprise de l’amener dans un restaurant étoilé.

Je me suis pris suffisamment à l’avance pour avoir une bonne table et pour trouver la babysitter. D’ailleurs à ce sujet je me permets de vanter les mérites du site nounouland.com qui m’a permis de trouver une jeune étudiante géniale. Depuis je fais régulièrement appelle à elle, mais plus pour longtemps car elle est en dernière à l’ENA année maintenant.

Au moment où nous allions sortir de l’appartement avec mon mari, j’ai ressentie comme une boule au ventre. Je laissais mon enfant, celui-là qui m’avait valu quelques points de sutures quelques mois avant. J’avais l’impression de l’abandonner. Bref j’étais une mauvaise mère.

Est-il bon de laisser son enfant à une babysitter ?

C’est la question que je me suis posée sur le trajet pour aller au resto (et j’ai eu le temps car je me suis perdu en chemin !). Pour moi c’était difficile de le confier à cette étudiante. Mais comment le ressent l’enfant ?

D’après les psychologues, la séparation entre la mère et l’enfant est nécessaire à sa bonne construction. C’est ainsi qu’il va petit à petit réaliser qu’il est un individu à part entière et non une extension de sa mère.

Ouf, je déculpabilise ! Même si l’enfant pleur au moment de la séparation, ça ne veut pas dire qu’il en sera traumatiser jusqu’à la fin de sa vie. Au contraire, un enfant qui n’arrive pas à s’identifier en tant qu’individu aura beaucoup plus de mal à couper le lien maternelle plus tard. Pour ceux qui n’ont pas vu le film Tanguy, je vous invite à le voir immédiatement.

Et la maman dans tout ça ?

En réalité, quand on confie son enfant à une babysitter, celle qui a le plus de mal, c’est la maman. Enfin pas toute car je dirai qu’il y a deux catégories de mamans :

  • La maman poule : c’est mon cas. Ce sont les mamans qui sont trop collées à leurs enfants, et pour lesquelles la séparation avec l’enfant est très compliquée.
  • La maman qui profite : je suis sûr que tu en connais autour de toi. C’est celle qui dit « ce n’est pas parce qu’on est maman qu’on ne doit faire que ça. Il faut aussi savoir trouver du temps pour soit ».

Mais si comme moi tu es dans la catégorie des mamans poules, alors tu sais ce que c’est cette sensation d’avoir une boule au ventre quand il faut laisser son enfant à une babysitter. C’est drôle d’ailleurs, car on a une « boule au ventre » alors que c’est de là qu’ils sont sortis. Je suis sure que si on étudiait le sujet on y trouverait un lien. Le ventre est souvent les lieux où se concentrent les maux chez la femme. Je ne sais pas chez toi mais je trouve que c’est très vrai. Les contrariétés, les angoisses, le stress, la peur, etc… tout finit par se retrouver dans le ventre.

Et le papa dans l’histoire ?

Comme tu sais j’ai besoin de parler des choses que je ressens. C’est d’ailleurs pour ça que je tiens ce blog. C’est un peu ma psychothérapie. Et ma meilleure oreille c’est mon mari.

J’ai voulu savoir ce qu’il avait ressenti quand nous avons laissé notre enfant à la babysitter. Et bien j’ai été très surprise. Souvent les hommes n’expriment pas leurs émotions comme peuvent le faire les femmes. Mais en creusant un peu il a fini par lâcher que pour lui aussi ça avait été compliqué. Tout comme moi il avait eu la sensation d’abandonner son enfant.

Il a aussi eu une grande crainte, celle que son enfant ne l’aime plus. Et c’est vrai, en y réfléchissant c’est de ça aussi que j’ai eu peur. Que mon enfant m’oubli.

L’enfant va préférer la babysitter et m’oublier

C’est donc sentiment de culpabilité mélangé à de la peur que j’ai ressenti en mettant mon enfant dans les bras de la babysitter. Mais au fond de moi il y avait de également de la jalousie. J’étais jalouse de la babysitter car elle prenait ma place auprès de mon enfant.

J’en ai parlé avec le mari d’une de mes amies qui est pédo-psy. Selon lui, l’enfant reconnait sa mère très tôt. Au bout de quelques semaines seulement, il est capable de faire la différence entre ce qui est sa mère et ce qui n’est pas sa mère.

En résumé

Laisser son enfant à une babysitter est une épreuve la première fois, d’autant plus compliquée que l’enfant est jeune. Mais au final, c’est un mal nécessaire. Le plus compliqué reste pour les parents qui se retrouvent face à une situation nouvelle. L’enfant, lui, le gère plutôt bien.

moi enceinte

Au final nous avons passé une très bonne soirée, et il me semble bien que c’est ce jour-là que nous avons mis en route le deuxième !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *