Dans la peau d’un maire, avec Jean-Marc Nicolle

Catégories Economie

En France, on compte environ 36780 communes. C’est beaucoup plus que dans n’importe quel autre pays européen, d’après Jean-Marc Nicolle. Cette spécificité française remonte à la Révolution, en 1789. Chaque paroisse est alors devenue une commune. Résultat, la majorité des communes ressemblent à des villages de moins de 2000 habitants. Seules une quarantaine de villes dépassent les 100.000 habitants, dont les plus importantes sont Lyon, Marseille et Paris avec ses plus de 2.000.000 de parisiens. Jean-Marc Nicolle, maire du Kremlin-Bicêtre depuis 2016 a accepté de nous parler de la fonction du maire.

Une gestion partagée de la vie de la commune

Le maire n’est pas tout seul pour gérer la vie de la commune, lors des élections municipales, les citoyens d’une commune élisent des conseillers municipaux. Ensuite, ces conseillers municipaux, en votant, vont choisir parmi eux le maire, comme ce fut le cas pour Jean-Marc Nicolle. Le maire, lui, va choisir des adjoints auxquels il va déléguer ses compétences. Il y a un adjoint à la culture, un autre à l’environnement, un autre à la vie scolaire, etc. Le maire et les adjoints représentent le pouvoir exécutif de la commune. Ensuite, tous les projets sont discutés lors du conseil municipal, où l’on retrouve le maire, ses adjoints et les autres conseillers municipaux, dont ceux de l’opposition. Le conseil municipal, c’est un petit peu le Parlement de la commune. On y vote des décisions, des délibérations. Pour les faire appliquer ces décisions, il y a des services techniques avec des employés municipaux, ce sont des fonctionnaires. Ceux de la voirie, par exemple, vont s’occuper des routes, ceux de l’enfance, des crèches. Le maire doit réunir le conseil municipal au moins une fois tous les trimestres. En général, il le fait tous les mois. Dans les grandes villes, comme dans les petits villages, c’est là que se joue la démocratie locale. Tous les citoyens peuvent d’ailleurs y assister sans pour autant avoir le droit de prendre la parole. Le nombre de conseillers élus dépend de la commune, entre 5.000 et 10.000 habitants on estime qu’il y a environ une trentaine de conseillers. Pour que le quorum soit atteint, il faut qu’il y ait au moins 15 conseillers.

Le vote d’une délibération

Avant de voter une délibération, le maire, ou un de ses adjoints, présente le projet. Ensuite chaque élu peut prendre la parole qu’il soit de l’opposition ou de la majorité, nous indique Jean-Marc Nicolle. Le conseil municipal est là pour gérer les affaires de la commune, autrement dit tout ce qui appartient à la commune, ce que l’on appelle aussi le domaine communal. Il comprend les voies communales, les rues et les chemins qu’il faut entretenir et parfois construire. Il comprend aussi les espaces verts, l’église, le cimetière, les écoles maternelles et primaires. C’est encore la commune qui s’occupe de la distribution d’eau et de son traitement après utilisation. Il peut d’ailleurs s’associer avec d’autres communes ou encore charger une entreprise privée de s’en occuper, même chose pour le traitement des déchets. Sur le domaine communal, une commune peut décider de s’équiper d’un gymnase ou d’un stade de foot, d’une crèche pour les plus petits, ou encore d’une école de musique ou d’une salle de spectacle. Elle peut aussi décider d’organiser un festival de théâtre ou de construire une ligne de métro. Mais tout cela doit impérativement être approuvé par le conseil municipal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *